Actu/prisons

BAPAUME Des syndicalistes en viennent aux mains au centre de détention.

 

 

En prison, il n'y a pas que les détenus qui ouvrent parfois la boîte à gifles. Jeudi, deux syndicalistes de la CGT en seraient venus aux mains pour une futile histoire d'armoire, selon nos sources. L'affaire n'a guère été ébruitée jusqu'à présent, mais des plaintes auraient été déposées. Une enquête est ouverte.

Source

surveillants

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×